Éco-lunchs 2001

Les éco-lunchs sont le fruit d’une collaboration entre étudiants et professeurs en sciences économiques. Il s’agit de rencontres hebdomadaires d’une heure où un invité parle d’un sujet économique particulier. Certaines séances peuvent également prendre la forme d’un débat sur un thème d’actualité. Chacun est le bienvenu.

éco-Lunches are the result of a collaboration between students and professors of the Department of Economics. They are weekly, hour-long lunch talks on a particular topic in economics. Some éco-Lunches also take the form of a debate on a current event. Everyone is welcome.

QUAND / WHEN : Mardi / Tuesday, 12h45 – 13h45 
OÙ / WHERE : R-M510

  • 27 novembre 2001 :
    Max Blouin et Claude Fluet 
    (professeurs, Département des sciences économiques, UQAM) :
    «Le Nobel 2001: une affaire de citron»
  • 20 novembre 2001 :
    Max Blouin 
    (professeur, Département des sciences économiques, UQAM) :
    «Faire des études de 2e cycle dans d’autres provinces»
  • 13 novembre 2001 :
    Marcel Boyer 
    (Département des sciences économiques, Université de Montréal, CIRANO) et Pierre Fortin (Département des sciences économiques, UQAM) :
    «La performance économique du Québec est-elle acceptable? Deux points de vue»
  • 6 novembre 2001 :
    Pierre Desrochers 
    (directeur, Institut économique de Montréal) :
    «Un portrait de l’Institut économique de Montréal»
  • 30 octobre 2001 :
    Adrien D. Pouliot 
    (Président, Entourage) :
    «L’industrie des télécommunications au Québec»
  • 2 octobre 2001 :
    Carl Grenier 
    (directeur général, Conseil du libre-échange pour le bois d’oeuvre) :
    «Mondialisation et libre-échange: avantages et inconvénients?»
  • 25 septembre 2001 :
    Hélène Denis 
    (école Polytechnique) :
    «Quand l’impossible survient: la gestion des catastrophes»
  • 18 septembre 2001 :
    Phil Merrigan 
    (professeur, Département des sciences économiques, UQAM) :
    «Les fusions municipales: désastre ou Eldorado?»
  • 11 septembre 2001 :
    Clément Lemelin 
    (professeur, Département des sciences économiques, UQAM) :
    «Pourquoi les plus instruits ont-ils les plus hauts gains?»

École des sciences de la gestion

Reconnue pour la qualité de son enseignement pratique, l’excellence de sa recherche appliquée et sa présence internationale, l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) affirme son leadership par une vision audacieuse et porteuse d’avenir.

Coordonnées

École des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2