Auteur : Fréchette, Karine

Atelier sur les enjeux économique des inégalités démographiques

Cet atelier, organisé par Raquel Fonseca (ESG-UQAM, CREEI et CIRANO) et Marie-Louise Leroux (ESG-UQAM et CIRANO), porte sur la recherche liée aux enjeux économiques des inégalités démographiques. Les présentations portent sur les inégalités de genre, les inégalités intergénérationnelles, les inégalités de revenu et de richesse, et les inégalités de santé.

Le site pour s’inscrire et voir le programme se situe ici : un atelier sur les enjeux économiques des inégalités démographiques

Posted in Non classé

Conférence CMSG à l’UQAM les 11 et 12 novembre 2022

La prochaine rencontre annuelle du Groupe Canadien d’Étude en Macro-économie (GCÉM) se tiendra du 11 au 12 novembre 2022 à l’Université du Québec à Montréal. Elle est organisée par le Département des sciences économiques de l’École des Sciences de la Gestion. Cette rencontre – la 36ème depuis que le GCÉM a été créé à Montréal par Steve Ambler, Paul Boothe et Louis Phaneuf – rassemblera 100 à 120 participants autour de 15 présentations et d’un discours principal. Les inscriptions pour la rencontre débuteront le 19 Septembre à l’adresse suivante : https://cirano.qc.ca/fr/evenements/1050.

Programme de la conférence

Nouvelle publication pour Marlon Seror dans l’American Economic Review

L’article « Migrants and Firms: Evidence from China », écrit par le professeur Marlon Seror, avec Clément Imbert (University of Warwick), Yifan Zhang (Chinese University of Hong Kong) et Yanos Zylberberg (University of Bristol) est paru dans l’American Economic Review.

Dans cet article, les auteurs s’intéressent à la transformation de la production urbaine sous l’effet de l’immigration rurale, dans les pays en voie de développement. Pour ce faire, ils ont recours à des données sur les établissements manufacturiers en Chine et utilisent des chocs de revenus agricoles pour identifier l’effet causal de la migration. Les auteurs montrent que, lorsque l’immigration rurale est plus élevée, la production manufacturière utilise plus intensément le facteur travail et la productivité décline. Ils mobilisent ensuite des données sur les brevets et explorent la réorganisation de la production grâce à l’analyse textuelle de descriptions précises des produits. Leurs résultats révèlent que l’immigration rurale induit à la fois une réorientation vers des technologies axées sur le facteur travail et l’adoption de variétés de produits à forte intensité de main-d’œuvre. Ce mécanisme caractérise sans doute nombre de pays lors de leur transformation structurelle. Inversement, l’automatisation rapide de l’industrie chinoise depuis une décennie est cohérente avec le ralentissement des flux migratoires des campagnes vers les villes.

Lien vers l’article

Posted in Non classé

Nouvelle couverture médiatique pour Marlon Seror dans The Economist

Le magazine de référence The Economist a dédié une colonne à l’un des travaux du professeur Marlon Seror, co-écrit avec Alberto Alesina, David Yang (Harvard University et NBER), Yang You (Hong Kong University) et Weihong Zeng (Xi’an Jiaotong University).

Ce travail, intitulé « Persistence Despite Revolutions », pose la question suivante : peut-on éliminer la reproduction des élites en éradiquant les inégalités de richesse et d’éducation ? Pour répondre à cette question, les auteurs se penchent sur l’histoire de la Chine, où deux révolutions – la Révolution Communiste et la Révolution Culturelle – ont exactement mené un tel projet. Grâce à des annales locales nouvellement numérisées et à des données de recensement et d’enquête-ménage, ils montrent que les révolutions ont bien réussi à homogénéiser la population chinoise à court terme. Toutefois, les inégalités qui caractérisaient la génération d’avant les révolutions refont surface un demi-siècle après. Les individus dont les grands-parents appartenaient à l’élite prérévolutionnaire gagnent aujourd’hui 12% de plus et sont significativement plus éduqués que le reste de la population. Les auteurs mettent en avant le rôle du capital humain ainsi que du capital social dans ce rebond spectaculaire : les anciennes élites ont réussi à transmettre à leurs descendants certains savoirs et valeurs qui leur permettent aujourd’hui de se hisser au niveau de la nouvelle élite communiste, malgré la répression dont elles ont été victimes et la destruction de leur capital il y a 70 ans.

Lien vers l’article de The Economist

Lien vers le document de travail NBER

Posted in Non classé

Nouvelle couverture médiatique pour Marlon Seror dans The Economist – 10.06.2022

Le magazine de référence The Economist a dédié une colonne à l’un des travaux du professeur Marlon Seror, co-écrit avec Alberto Alesina, David Yang (Harvard University et NBER), Yang You (Hong Kong University) et Weihong Zeng (Xi’an Jiaotong University).

Ce travail, intitulé « Persistence Despite Revolutions », pose la question suivante : peut-on éliminer la reproduction des élites en éradiquant les inégalités de richesse et d’éducation ? Pour répondre à cette question, les auteurs se penchent sur l’histoire de la Chine, où deux révolutions – la Révolution Communiste et la Révolution Culturelle – ont exactement mené un tel projet. Grâce à des annales locales nouvellement numérisées et à des données de recensement et d’enquête-ménage, ils montrent que les révolutions ont bien réussi à homogénéiser la population chinoise à court terme. Toutefois, les inégalités qui caractérisaient la génération d’avant les révolutions refont surface un demi-siècle après. Les individus dont les grands-parents appartenaient à l’élite prérévolutionnaire gagnent aujourd’hui 12% de plus et sont significativement plus éduqués que le reste de la population. Les auteurs mettent en avant le rôle du capital humain ainsi que du capital social dans ce rebond spectaculaire : les anciennes élites ont réussi à transmettre à leurs descendants certains savoirs et valeurs qui leur permettent aujourd’hui de se hisser au niveau de la nouvelle élite communiste, malgré la répression dont elles ont été victimes et la destruction de leur capital il y a 70 ans.

Lien vers l’article de The Economist.

Lien vers le document de travail NBER.

Robert Leonard sera conférencier invité au Symposium Nobel sur « 100 Years of Game Theory »

Robert Leonard sera conférencier invité au Symposium Nobel sur « 100 Years of Game Theory » qui aura lieu à Stockholm le 17 – 19 décembre.  Parmi la trentaine de conférenciers invités, il y aura plusieurs lauréats du Prix Nobel en économie, dont R. Aumann (Hebrew Univ. Jerusalem), E. Maskin (Harvard), P. Milgrom (Stanford), R. Myerson (Chicago), un des organisateurs du symposium, A. Roth (Harvard) et R. Wilson (Stanford).  Les actes du symposium paraîtront dans une monographie publiée par la Econometrics Society.

Robert Leonard will be among the invited speakers at the Nobel Symposium 100 Years of Game Theory­­­­, taking place at Stockholm, December 17 – 19.  The thirty speakers will include several Nobel laureates in economics, among them R. Aumann (Hebrew Univ. Jerusalem), E. Maskin (Harvard), P. Milgrom (Stanford), R. Myerson (Chicago), one of the symposium organizers, A. Roth (Harvard) and R. Wilson (Stanford).  The conference will give rise to a monograph published by the Econometrics Society.

Le Département des sciences économiques largement représenté lors de la 22e conférence de recherche Jacques Polak

Le Département des sciences économiques a été largement représenté lors de la 22e conférence de recherche Jacques Polak. Cette prestigieuse conférence organisée par le FMI réunit chaque année des économistes du monde universitaire, des secteurs public et privé et des groupes de réflexion pour discuter de la recherche en économie et pour faciliter l’échange de vues entre chercheurs et décideurs publics. Cette année, l’emphase était mise sur les stratégies pour construire une reprise économique résiliente et inclusive. Deux articles co-écrits par des professeurs du département ont été présentés : The Fiscal and Welfare Effects of Policy Responses to the Covid-19 School Closures (lien vers le papier et la vidéo), co-écrit par Étienne Lalé et Supply Shocks in Supply Chains: Evidence from the Early Lockdown in China (lien vers le papier et la vidéo) co-écrit par Julien Martin.

Isambert Leunga Noukwé a été sélectionné pour effectuer un stage à la Banque mondiale dans le cadre du Robert S. McNamara Fellowships Program

Isambert Leunga Noukwé, étudiant au doctorat, a été sélectionné pour effectuer un stage de 8 mois à la Banque Mondiale dans le cadre du Robert S. McNamara Fellowships Program. Ce programme constitue une opportunité unique de participer à des travaux de recherche pertinents pour la politique économique et en lien avec les enjeux du développement économique. Pendant son stage, Isambert travaille sous la supervision de l’économiste Erhan Artuc sur le changement structurel de pays en développement. 
Félicitations Isambert!

Posted in Non classé

École des sciences de la gestion

À l’ESG UQAM, on cultive la pensée critique et on développe les esprits uniques pour changer le cadre des affaires et l’adapter à de nouvelles réalités. On explore les idées alternatives. On se lève pour qu’elles s’élèvent. On transforme. On laisse l'individu prendre forme.

Coordonnées

École des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2