L’association américaine d’économie souligne la publication d’un article d’Étienne Lalé

L’association américaine d’économie (AEA) souligne les résultats des travaux d’Etienne Lalé en lui consacrant un article disponible ici : https://www.aeaweb.org/research/part-time-work-business-cycles.

Dans l’article « Employment Adjustment and Part-time Work: Lessons from the United States and the United Kingdom » (publié dans la revue American Economic Journal: Macroeconomics en Janvier 2019), Etienne Lalé (professeur à l’ESG-UQAM) et Daniel Borowczyk-Martins (professeur à la Copenhagen Business School) documentent un fait empirique nouveau s’agissant du comportement cyclique des heures travaillées. En utilisant quarante-cinq années de données de marché du travail aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, les auteurs montrent que ces fluctuations sont dans une très large mesure produites par les variations de la part du temps partiel dans l’emploi total. De plus, ils établissent que les variations du temps partiel (et, par extension, les fluctuations des heures travaillées) sont expliquées principalement par les transitions individuelles allant directement du temps complet vers le temps partiel et vice versa. Ces transitions interviennent pour l’essentiel au sein des firmes, conduisent à de larges variations d’heures travaillées au niveau individuel, et s’apparentent à des changements contraints plutôt qu’à des changements choisis du point de vue du travailleur. Ces résultats s’opposent donc à l’idée selon laquelle les fluctuations des heures en emploi seraient le reflet de mouvements de main d’oeuvre entre l’emploi et le non-emploi, ou qu’elles seraient dûes à des transitions d’emploi à emploi. Ils suggèrent un fonctionnement cyclique du marché du travail bien différent de celui que postulent habituellement les modèles macroéconomiques.

L’article « Employment Adjustment and Part-time Work: Lessons from the United States and the United Kingdom » est disponible ici : https://www.aeaweb.org/articles?id=10.1257/mac.20160078.

École des sciences de la gestion

Reconnue pour la qualité de son enseignement pratique, l’excellence de sa recherche appliquée et sa présence internationale, l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) affirme son leadership par une vision audacieuse et porteuse d’avenir.

Coordonnées

École des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2