Témoignages

Témoignages

«Faire une maîtrise en sciences économiques à l’UQAM m’a permis d’obtenir une formation de qualité en plus de travailler en collaboration avec des professeurs expérimentés. J’ai aussi eu l’occasion de rédiger un mémoire sur un sujet d’actualité m’obligeant à repousser mes limites et à développer des compétences recherchées. Durant mon parcours académique, j’ai eu la chance d’être entourée d’étudiants intelligents et passionnés avec qui j’ai collaboré et échangé sur des sujets pertinents qui parfois, m’amenaient à remettre en question ma compréhension et mes opinions de certains concepts ou évènements médiatisés; mon apprentissage s’est vu enrichi.

Grâce à l’obtention de mon diplôme, j’ai décroché un poste au Ministère des Finances du Canada où j’ai la chance de travailler sur des enjeux relatifs à la taxation des autochtones ce qui, à mon avis, est un domaine fascinant où j’ai la possibilité de parfaire mes connaissances économiques et sociales. Je suis très fière du poste que j’occupe et de ce que j’ai accompli durant mon parcours universitaire.»
Avril 2019

Marie-Josée Nadeau (Maîtrise, 2018)
Économiste au Ministère des Finances du Canada


«Étudier à la maîtrise en économique à l’UQAM m’a permis d’acquérir des compétences théoriques et des outils d’analyse pour résoudre des questions économiques. Les cours enseignés sont à la fois une combinaison de la théorie économique et de la pratique. Dotée d’excellents professeurs pédagogues, l’UQAM a été l’endroit où j’ai réellement approfondi les mécanismes sous-jacents à la théorie et aux modèles économiques, tout en me conférant un réel avantage sur le plan académique. Avoir étudié à l’UQAM a été le fondement de ma capacité à analyser des situations, à poser de réels diagnostics et à trouver des solutions.

 L’UQAM a aussi été un moment de rencontre d’excellents professeurs en plus de création de réseaux de collègues. En effet, j’ai maintenu des liens avec des professeurs et des étudiants avec qui j’ai étudiés; certains de mes anciens collègues sont aujourd’hui mes amis. La diversité des professeurs et collègues  venant de partout dans le monde a été un atout pour moi, puisqu’elle favorise un débat économique enrichissant lors des différents cours et m’a permis d’apprendre à collaborer avec des personnes très variées et dans des situations très diverses : un atout essentiel en milieu de travail.

La qualité de l’enseignement de la maîtrise en économique à l’UQAM est bien reconnue sur le marché de travail et a facilité mon entrée dans la vie active.  Une fois mon diplôme obtenu, je me suis trouvé en 2009 un travail d’économiste junior à Statistique Canada où j’ai travaillé dans la division de l’indice des prix à la consommation puis dans la division des comptes des industries (Comptes Nationaux). Après deux années, j’ai décidé de poursuivre ma carrière à Environnement Canada en tant qu’économiste de la réglementation. De 2011 à 2016, le sens du travail bien fait acquis lors de mes études en économie, m’a permis de livrer d’excellents résultats. En 2015, j’ai ainsi reçu le prix d’excellence en réglementation décerné par la Communauté des régulateurs fédéraux pour le progrès dans la conception d’instruments économiques en matière de politiques publiques.

En 2016, j’ai obtenu un poste d’économiste principal à Transports Canada. De septembre 2016 à novembre 2018, j’ai dirigé les analyses économiques d’importants dossiers de réglementation. Ce qui a valu à mon équipe et à moi une nomination en 2018 au prix d’excellence de Transports Canada.

Depuis décembre 2018, je suis devenu gestionnaire pour une équipe d’économistes à Transports Canada. Mon diplôme à l’UQAM a été sans aucun doute le propulseur de ma carrière.»
Février 2019

Joseph Kokou (Maîtrise, 2008)
Gestionnaire, Affaires réglementaires du Ministère
Transport Canada


«J’ai graduée en 2010 à la maîtrise en économique de l’ESG-UQAM, concentration économie financière. J’ai travaillé à temps plein après avoir obtenu mon baccalauréat en mathématique (actuariat), dans différents postes en gestion des risques à la Banque Nationale du Canada de Montréal entre 2005 et 2008. J’avais jugé important d’accumuler, en parallèle à mes études, l’expérience de travail afin de faire le bon choix de programme de maitrise me permettant de poursuivre ma carrière dans le domaine de l’évaluation des risques. Un diplôme de maitrise de l’ESG jumelé à mes expériences de travail, se sont avérés complémentaires et m’ont permis de trouver un emploi permanant à l’étranger depuis décembre 2010 à HSBC UK.

Deux postes à HSBC UK

HSBC est l’une des plus grande banque commerciale et son siège social se situe à Londres. J’ai d’abord postulé sur un poste pour lequel j’avais déjà accumulé de l’expérience au Canada : pour une équipe de risque opérationnel. Après quelques mois, j’ai pu obtenir un poste dans l’équipe ‘’Country Risk’’ pour lequel j’ai été recruté grâce à mon diplôme de maitrise en économique. Je travaille avec cette équipe depuis 2012.

Mon travail de ‘’Country Risk Economist’’ consiste à identifier périodiquement les risques souverains et risques pays ainsi qu’à publier à l’interne des analyses et ‘’ratings’’ par pays, et ce par l’analyse macroéconomique, politique et financière. HSBC évalue les risques pour environ 120 pays dans le monde.  Nos analyses permettent de simuler les chocs macroéconomiques, comme par exemple l’évaluation de l’impact sur la capacité pour chaque pays de rembourser sa dette en monnaie locale et en monnaie étrangère.

J’espère que mon histoire pourra aider d’autres étudiants à trouver leur parcours avec un diplôme de l’ESG.»
Mars 2019

Myriam Moisan (Maîtrise, 2010)
Country Risk Economist, HSBC, UK


«La formation de deuxième cycle que j’ai suivie au Département des sciences économiques de l’ESG-UQAM m’a permis de développer mes compétences en recherche et mes capacités de raisonnement en m’offrant des cours au contenu exhaustif, donnés par des professeurs engagés, qualifiés et soucieux de la réussite de leurs étudiants. Je garde un souvenir extraordinaire du Département, de son personnel de soutien, de ses chargés cours, de son corps professoral et bien sûr de ses étudiants.

Après l’obtention de ma maîtrise, j’ai eu la chance d’être embauché au Syndicat canadien de la fonction publique, comme économiste au service de la recherche. Dans le cadre de mon travail, je mène des recherches sur différents thèmes comme la rémunération globale, les services publics et les politiques économiques. Rédiger, analyser, convaincre, débattre et négocier font partie de mes tâches quotidiennes et ma formation m’a grandement servi à les accomplir avec passion».
Janvier 2019

Pierre-Guy Sylvestre (Maîtrise, 2009)
Économiste au service de la recherche du Syndicat canadien de la fonction publique


«La maîtrise en économique de l’UQÀM m’aura permis de faire le pont entre le formalisme mathématique de mes études de premier cycle et les débats contemporains portant sur le rôle de l’état dans la société. On retrouve au Département d’économique un corps professoral de grande réputation, critique face aux différents courants économiques et capable d’offrir une formation ancrée dans le réel».
Janvier 2019

Pier-André Bouchard St. Amant (Maîtrise, 2008)
Professeur à l’École Nationale d’administration publique.


«Déjà un certain temps (13 ans) que je quittais les pavés de l’École des sciences de la gestion avec mon diplôme à la main. Cette belle époque avec des défis intellectuels et de belles rencontres autant avec les enseignants qu’avec les collègues de la maîtrise. Ma maîtrise m’a permis d’obtenir un stage à Hydro-Québec et disons que mon mémoire sur la demande d’électricité au Québec a peut-être joué un rôle pour ma sélection. Pas plus tard que l’année passée, j’ai eu la chance de faire référence à ma maîtrise en économie à l’UQAM lors de mon entretien d’embauche pour le Poste de chef Prévision de la demande à Hydro-Québec. J’ai pu raconter que ma motivation pour le poste remontait à loin et que je croyais posséder toutes les capacités techniques à surmonter le défi. Depuis, je m’amuse avec une super équipe à prévoir la demande d’électricité au Québec et je suis présentement à ma troisième embauche de finissants à la maîtrise en économie de l’UQAM.»
Janvier 2019

Frédérik Aucoin (Maîtrise, 2007)
Chef – Prévision de la demande à Hydro-Québec


«Mon choix s’est arrêté sur l’UQAM parce qu’il y a la possibilité d’obtenir des bourses pour faire de la recherche avec les professeurs. L’emploi durant mes études, dans le Département, est aussi accessible et enrichissant.»
Maude Couture-Naud

«Si j’ai choisi l’UQAM, c’est avant tout pour la réputation de ses professeurs.  Au cours de mes études, j’ai pu me rendre compte qu’ils étaient à la hauteur de mes attentes, même au-delà. J’ai pu constater la grande disponibilité de plusieurs, leur efficacité et leur ouverture d’esprit, sans parler de leurs compétences tant au niveau de l’enseignement que de la recherche.»
Geneviève Coulombe (Maîtrise)

«Les professeurs sont vraiment sympathiques et ils sont proches de leurs étudiants.  Le milieu de travail est extrêmement stimulant et il y a une collaboration étudiante hors du commun.»
Govinda Bernier (Maîtrise)

«J’ai choisi d’étudier au Département des sciences économiques de l’UQAM car les professeurs sont très compétents en plus d’être disponibles et proches de leurs étudiants.  De plus, la vie universitaire est diversifiée et toujours excitante!  Je recommande fortement à quiconque de choisir d’étudier en économie à l’UQAM !»
Christian Rodrigue (Maîtrise)

«L’atmosphère de travail est intellectuellement très stimulante. J’estime que nous évoluons dans le Département de sciences économiques le plus bouillant de toute l’Amérique du Nord !»
Ha Dao (Doctorat)

«J’ai choisi l’UQAM à cause de son Département cosmopolite, qui amène une grande diversité d’idéologies académiques. L’apprentissage se fait dans un milieu ouvert d’esprit et sans préjugés.»
Lan Khong (Doctorat)

«Venant de l’extérieur du pays, je trouve que l’UQAM offre une communauté multiculturelle où pratiquement toutes les nations sont représentées. L’ambiance générale est très conviviale et grâce à la réputation du Département, les possibilités de placement sont très bonnes.»
Francis Kayembe (Maîtrise)

«Un Département vraiment agréable où il y a de très bons rapports entre étudiants et professeurs.  Un milieu vraiment stimulant !»
Nicolas Lepage-Saucier

École des sciences de la gestion

Reconnue pour la qualité de son enseignement pratique, l’excellence de sa recherche appliquée et sa présence internationale, l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) affirme son leadership par une vision audacieuse et porteuse d’avenir.

Coordonnées

École des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2